Chargement...

  • 418
    observations

  • 81
    communes

  • 25
    observateurs

  • Première observation
    1997

  • Dernière observation
    2024
Abel-coindoz Rémi - Albisson Antoine - Andrieux Jean - Anonymisé - Baillet Yann - Barrot Florian - Bernard Choux (non Renseigné) - Cartier-millon Maxime - Dupont P. (non Renseigné) - Dupont Pascal (mnhn-spn) - Dupont Pascal (mnhnp) - Dupont Pascal (non Renseigné) - Francoz Philippe - Ggi (inconnu) - Giraud Fanny - Inconnu (inconnu) - Non Renseigné (non Renseigné) - Nonoauriz (inconnu) - Pat Desnos (inconnu) - Pierron Virginie - Putot Olivier - Sardet Eric - Stephane Couturier (non Renseigné) - Tournier Hervé - Ulrich Samuelle

Informations espèce

D'une envergure de 40 à 50 mm, le moro-sphinx est un papillon de la famille des Sphingidae. En vol stationnaire, lorsqu'il butine, on le reconnaît aisément à sa très grande trompe (macro glossum) et à ses ailes postérieures orange. Actif de jour uniquement, ce “papillon de nuit” s’observe essentiellement sur les fleurs roses et violettes, telles que les rhododendrons, les sauges, les lavandes. La chenille verte ou brune, rayée de jaune, se développe sur les gaillets. Source : Parc national des Ecrins
Le moro-sphinx est un papillon migrateur, parfois sur de très longues distances. Il peut se déplacer à des vitesses remarquables de 40 à 50 km/h. Source : Parc national des Ecrins
Bâtis | Bords de chemins, de routes et de voies ferrées | Friches et broussailles | Haies et talus | Landes montagnardes et subalpines | Lisières et clairières | Parcs et jardins | Pelouses alpines et subalpines | Pelouses sèches montagnardes | Prairies humides, mégaphorbiaies et roselières | Reposoirs des troupeaux domestiques | Ripisylves | Vergers et vignes
Eurasiatique
Macroglossa nigra Cosmovici, 1892 | Macroglossa stellatarum (Linnaeus, 1758) | Sphinx stellatarum Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles